Londres, la destination phare pour un retail tour

Londres reste l’une des destinations les plus dynamiques au monde pour un retail tour. Cele est dû en grande partie à la capacité de la ville à s’adapter rapidement à l’évolution des demandes des utilisateurs/clients.


Le Brexit et la pandémie ont entraîné des changements plus rapides et plus profonds que partout ailleurs dans le monde. La valeur de l’espace est repensée et l’utilisation mixte alternative de l’espace est la voie à explorer. Ces nouveaux espaces sont le résultat de la façon dont les besoins professionnels et personnels se chevauchent et s’entremêlent pour donner plus de sens aux citadins d’aujourd’hui. Des grands magasins tels que John Lewis envisagent de réaffecter certains de leurs espaces commerciaux pour les louer comme espaces de travail, tandis qu’un autre envisage de convertir des étages pour accueillir des clients dans son propre hôtel ! À plus grande échelle, l’investissement dans des zones entièrement nouvelles a permis le développement de centres tels que Kings Cross et, plus récemment, autour de la centrale électrique de Battersea Power Station.


Le consommateur britannique est très exigeant, agile, connecté et ouvert à de nouvelles expériences. Soucieux de l’environnement et conscients de l’instabilité du marché économique, les Britanniques restent prêts à remettre en question les concepts classiques, tout en exigeant transparence et authenticité. Ils ne sont plus aussi fidèles qu’auparavant. Ils souhaitent se divertir, rencontrer de nouvelles personnes et créer ainsi des communautés.



L’essor du divertissement modifie les formats des magasins de détail. Lego ne se préoccupe pas de l’endroit où les gens achètent, ils veulent que les clients prennent plaisir à jouer avec les briques dans le magasin, et le fait qu’ils achètent là ou plus tard en ligne n’est pas un problème pour eux”, déclare Caitriona Hunter de CBRE Global Investors. Ce qui compte, c’est l’expérience et la communauté.


Cet intérêt s’étend à l’alimentation et aux boissons, et même sur ce marché quelque peu pessimiste, nous pouvons constater que l’investissement dans la restauration, la demande de choix, le besoin de se retrouver entre amis et en famille sont des éléments clés de la dépense.

Version anglaise ici.